465 rue St-Jean agent immobilier Amis de la montagne amour autour de nous blogue bonne exposition bornes interactives boutique bureau 403 campagne de publicité ce que nous aimons ce que nous détestons communication graphique concept contenu crocs culture décoration dépliant design d'intérieur design intérieur designer documentaire échec epub Folio Gallimard Grafika idéation Karine la vie chez Lichen les écolos sont souvent des cons Lichen-boutique logo Magic pop hotel mettre le feu mode de vie Monocle Montréal Montréal est une ville snob mumérique nouveau compte numérique numérisation ONU outils de production packaging Parcs de Montréal Paris portfolio Lichen prédictions 2010 produits programme rapport annuel revoir les expositions robert veut lire Sidim site web stand stratégie Tokyo travail urbain UX végétation vide Zoé
  Basecamp
Sémantique

Nous sommes là. Tout simplement, nos projets actuels tournent tous autour de l’analyse sémantique.

Lichen développe depuis dix ans des projets qui ont toujours trois ans d’avance sur le marché. C’est dans notre nature de collaborer de la sorte.

Nous sommes persuadés que les médias dits sociaux sont nuls. C’est idiot comme théorie de développement commercial. Cela était rigolo à une époque mais comme toutes les modes, elles est passagères. En revanche, développer des outils informatiques qui peuvent analyser un certain contenu pour créer du chaos, nous aimons cela.

Car la sémantique repose sur une notion de chaos. Elle permet de jouer avec une inconnue afin de ne pas proposer uniquement ce que vous aimez mais ce que vous pourriez ou devriez avoir vu/lu/écouté pour comprendre/assimiler/apprécier un sujet/thème. Les différentes applications qui sortent actuellement avec un fond sémantique sont idiotes. Elles oublient le chaos. Elles proposent ce que le consommateur veut. Donc elles créent des silos de contenu. Aucun intérêt.

Magazines et autres écrits sur iPad

Le monde des communications croient que le iPad sauvera les journaux.

Nous sommes pourris dans les prédictions. En revanche, nous estimons qu’il est pertinent de faire évoluer une partie de l’écrit pour les nouvelles machines telles que le iPad. Pourquoi ? Parce que la machine a toujours plus besoin de contenu(s) et qu’un éditeur se doit de rejoindre tous ses publics là où ces derniers peuvent se trouver.

Un client est un éditeur. Souvent il ne le sait pas. Un catalogue de robinets est une publication, un rapport annuel, un livre illustré, un dépliant publicitaire. Nous avons comme l’impression que tout cela va nous ouvrir des nouvelles voies pour repenser notre travail.

Lichen est capable de faire tout cela. Avec l’expertise de Robert ne veut pas lire en epub, disons que vous avez, vous les clients, de travailler avec une agence en phase avec son époque.

La vie est simple.

C’est la fin d’un site

Dans notre univers où tout doit aller vite, nous aimons prendre notre temps. Nous avons développé pour JL Baril un site. Ce fut il y a deux ans, une époque lointaine pour certains. Ce site parallèle au site traditionnel de JL Baril permettait d’ouvrir une fenêtre sur l’univers de la robinetterie. Nous avions l’intention de développer un contenu moins mercantile en oubliant les notions du branding. Un simple blogue qui ne mentionnerait pas uniquement les bons coups de la marque. Nous étions persuadés que cela pouvait fonctionner et cela l’a été.

Aujourd’hui, nous tuons ce site. Ce que signifie que plus rien n’existe. Vous débranchez et vous disparaissez.

Les archives seront très minces lorsque des sociologues tenteront d’analyser notre époque. Un pan complet de notre société sera oublié faute d’avoir su conserver quelques pages numériques.

02
Déconstruire

Le nouveau site du Douglas arrive.

Nous avons proposé de casser le site actuel, de vous démontrer tout ce qui ne fonctionne pas afin de mieux apprécier le nouveau.

Pourquoi ?
Parce que l’humain déteste le changement. Tout simplement.

visitez le www.douglas.qc.ca et cherchez les messages.

IMG_3372IMG_3367IMG_3366IMG_3364

Je suis inquiet pour Zoé

Zoé a 10 ans. Sa vie adolescente commencera d’ici trois à quatre ans.
Zoé est une petite fille modèle qui suivra les mêmes « rites » de passage que ceux que nous avons passés pour devenir les adultes que nous sommes.
Le monde virtuel autour de Zoé m’inquiète.

En tant que parent, je veux que ma fille soit heureuse et ne vive pas une certaine pression dans son épanouissement de jeune femme. J’aimerais qu’elle ne vive pas sa sexualité contrainte pour satisfaire des modèles pornographiques.

Il y a urgence de créer une vraie campagne de sensibilisation pour éduquer les adolescents et jeunes adultes sur le faux modèle de sexualité qu’est la pornographie.
Dans différentes études nous avons lus que la plupart des adolescents « s’éduquaient sexuellement » via les images pornographiques. Le résultat est que certaines personnes confondent vie sexuelle et prouesses physiques.
Il y a 8 mois, sur Arte, la télévision franco-allemande, il a été diffusé un reportage sur la consommation de pornographie par les jeunes. Cela est terrible. Une jeune femme expliquait qu’elle ne prenait aucun plaisir et que pour elle une relation sexuelle c’était 3 personnes au minimum dans son lit. De jeunes  hommes ne voulaient que reproduire les modèles vus dans les films. Dans un autre reportage sur un acteur américain très célèbre, Ron Jeremy, il expliquait qu’il ne pouvait vivre normalement avec une femme car cette dernière confondait toujours les prouesses à l’écran avec ce que lui voulait réellement. De la tendresse, de l’amour etc….

Chez Lichen, nous avons pensé un concept de campagne virale pour expliquer que c’est du cinéma. Une campagne osée pour un sujet qui nous semble important.

Il ne s’agit pas de le communiquer sous la forme d’affiches qui font plaisir aux parents.

Notre idée est d’investir l’espace virtuel en créant un site « pornographique » où des acteurs viennent expliquer que cela est du cinéma.Un site Internet aux couleurs et à la saveur d’un site pornographique accessible via une campagne de mots clés placés dans Google et Facebook. Une fois dans le site, des acteurs pornographiques jouent et font leurs galipettes et s’arrêtent pour expliquer ce qu’ils font.

Que les jeunes puissent venir témoigner de leur première fois, de ce qu’ils ont aimé et moins apprécié, faire ce site ne soit pas conçu pour les parents mais pour les adolescents et les jeunes adultes. Exploitez le web là où le problème se trouve et donner des outils aux jeunes.

On ne demande à personne de courir le 100 mètres en moins de 10 secondes.
Les jeunes gens pourraient ne pas avoir nécessairement ce type de modèles en tête.

Nous aimerions vous rencontrer quelqu’un au gouvernement.

Cordialement.