514 499 8555 amour application Arduino avion branding clip communication communication culturelle concept conception conception graphique documentaire Dufort et Lavigne échec Folio Gallimard Harry Potter idéation idées invitation Jalo Karine lapin le bureau lecture Les agences de pub ne sont pas raisonnables Les Amis de la Montagne les écolos sont souvent des cons Lichen fabrique ses images Lichen-boutique livre électronique livres électroniques Magic pop hotel maison d'édition maquette mettre le feu mise en marché montagne Montréal mumérique musée Musée d'art contemporain musique nouveau produit OMS Paris parler des livres portfolio Lichen projet projet de lichen projet Lichen promotion recherche réflexion robinets scénographie site web sites Internet stand stratégie télévision tourisme travail de Lichen Umberto Eco Universal Music USA UX vente vidéo vitrine voyage web web mobile
  Basecamp
Ce que nous faisons en ce moment ?

Lichen reste une petite agence. Nous aimons les petites idées, nous aimons les petites cellules, nous sommes des personnes avec un grande ambition que développons à une petite vitesse.

Depuis presque 10 ans, nous ne faisons qu’à notre tête. Nous choisissons nos clients et ces derniers nous adoptent. Nous ne sommes pas très riche. Nous sommes ultra heureux. La nuance est capitale.

Lichen n’a jamais étudié. Lichen déteste l’école. Lichen est un truc sans nom qui passe à travers le temps avec une idée. Le bonheur de faire ce métier. Par accident. Nous sommes des usurpateurs. Ce jouissif sentiment de ne pas être à sa place tout en ayant un certain succès.

Lichen, c’est un portfolio cohérent. Lichen offre toujours des idées novatrices très simples. Lichen est le regard extérieur du client sur une situation sans aucun compromis. L’auto-censure est bannie. Le client est informé de l’évolution de notre réflexion au sujet de son dossier. Nous nous remettons toujours en cause. Pour une scénographie, nous n’étions pas satisfaits du résultat final. Il manquait cette petite folie qui fait que le gens vont adorer ou pas une visite muséale. Nous en avons souvent parlé au client qui nous a laissé le temps de décanter le processus.

Et au retour de la plage, tout était en place. Nous avons eu l’étincelle. Rien de bien extraordinaire. Une petite idée toute simple qui deviendra la marque de cette exposition.

Lichen fabrique des petites choses de la sorte en ce moment.

Un vidéo pour un groupe de pop de France
Une série de capsultes sur la finance
Deux expositions muséales
Le design d’intérieur d’une maison patrimoniale
Un site Internet
Des bornes interactives
Un voyage au Japon
La refonte du site d’une association créée par Jimmy Carter
Le nouveau site de Robert ne veut pas lire
et le lancement d’une publicité que nous avons tournée au mois d’avril pour le lancement d’un site Internet.

Nous travaillons.

IMG_207512
Pourquoi les sites Internet devraient arrêter d’être cons

Dans notre proposition pour la refonte du site de l’Institut Douglas, nous avons proposé une approche où le contenu était le maître du site et que la notion de branding disparaissait au profit de l’information.

L’idée est simple.

Si vous naviguez dans un site et que vous recherchez plus des informations sur un sujet, pourquoi le site ne vous proposerait pas en premier ces informations sans jamais occulter les autres données ? Cela est trop simple. Le web est encore aujourd’hui une affaire de communicateurs et de programmeurs. Cela donne un résultat rigolo mais un peu stupide. Nous ne recherchons pas tous la même chose lorsque nous allons sur le site du NY Times et pourtant on vous propose une hiérarchisation de l’information qui date d’une autre époque.

Le site de l’Institut Douglas vous reconnaîtra sans que vous ayez besoin de créer un compte. Le système de pondération analysera votre comportement dans le site, temps de navigation, nature des pages, provenance, etc… afin de proposer une présentation du contenu qui vous sera unique.

Si vous lisez beaucoup de pages du nouveau site qui traitent du vieillissement, la page index du site vous proposera en priorité tous les articles que vous n’avez pas lus qui traitent ce sujet.

En revanche, la magie du système consiste à ne pas créer un canal spécialisé en ne proposant qu’une thématique au détriment de toute la richesse du site. Chaque contenu différent sera pondéré pour venir enrichir le contenu de votre sujet de prédilection afin de créer un site généraliste orienté en fonction de votre navigation passée. Chaque clic est analysé pour vous faire remonter une information pertinente qui aurait pu avoir été publiée il y a quelques années. Cette pondération remet tout le contenu au même niveau pour que l’ensemble profite de l’intelligence du contenu.

Cela arrive. Nous montons un dossier sur ce travail de pondération.

IMG_2087IMG_2097IMG_2109IMG_2091

La loi des petits

Lichen est une agence qui devient râleuse. Après les cuisines, nous voici dans une autre pièce de cette belle maison qui se nomme communication.
Loin de nous de vouloir régler des comptes avec des individus ou institutions.
Nous n’en voulons pas au bulletin fax reçu chaque lundi matin sur les bureaux des agences.
Ce n’est que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Lichen est une petite agence qui depuis 6 ans innove pour ses clients des stratégies de communication qui se déclinent en campagnes, objets,  sites et même les trois à la fois très souvent.
Depuis décembre 2001, Lichen a mangé des croûtes et a bien vécu grâce à TV5, Gallimard, le Musée d’art contemporain de Montréal, l’ONU, JL Baril et une dizaine d’autres clients. Lichen a toujours conservé ses comptes par sa gentillesse et son approche intellectuelle du processus de communication.
Nous aimons parler au cerveau, nous aimons rejoindre des personnes qui ne se trouvent pas connement devant un poste de télévision. Nous croyons que la communication consiste à frapper à chaque fois les neurones des citoyens pour qu’ils remarquent notre message car ils le trouveront moins con. Nous aimons ce que nous faisons.
Dans le Montréal francophone, pour faire savoir ce que les agences font, il existe quelques organes de presse qui s’occupent de cette industrie. Chaque agence expédie un communiqué, des images pour que les journalistes puissent faire un article. Il existe également un bulletin fax sur abonnement qui est très lu chaque lundi matin.
La semaine dernière, Lichen a envoyé deux communiqués sur deux belles campagnes que nous avons produites. Le site de La Librairie Gallimard de Montréal et la nouvelle campagne du Musée d’art contemporain de Montréal. Deux institutions culturelles importantes de Montréal avec lesquelles nous travaillons depuis plus de 5 ans.
Notre problème est que Grafika en a parlé mais pas le Grenier aux Nouvelles qui a préféré mentionner d’autres campagnes. Nous ne comprenons pas surtout vu la qualité de ce qui a été retenu.
De plus, nous payons un abonnement annuel, nous aimerions qu’il serve à quelque chose. Pour une petite agence, c’est important que nous soyons mentionnés.

Donc, en 2008, ne serait-il pas temps qu’à l’instar de iPUB nous lancions un vrai site de nouvelles de l’industrie de la création ?
Pas un site de copier/coller des communiqués, un site avec analyse, rencontres et débats.