514 499 8555 bixi blogue boutique catalogue ce que nous aimons ce que nous pensons clip communication culturelle concept concept Lichen conception 3d création culture décoration design graphique Duncan Ross Folio vous lirez plus Gallimard graphisme imprimé Institut Douglas Intermezzo internet Internet nomade interprétation iTWYF Jalo KLM la vie chez Lichen la vie de Lichen le bureau les écolos sont souvent des cons livre livre électronique livres de poche livres électroniques maison d'édition mise en marché mode de vie montage OMS ONU parce que portfolio Lichen produits projet de lichen promotion radio de Lichen rapport annuel rapport annuel format livre électronique recherche Robert ne veut pas lire robinets site Internet stratégie street maketing tournage transport travail travail graphique trouvé cela dans la rue Umberto Eco UNESCO web 2.0 Yves Thériault
  Basecamp
le retour

Lichen est de retour.

Nous sommes ouverts 4 jours par semaine, 8 heures par jour. Les vendredis, nous sommes fermés car nous croyons à la société des loisirs. Si vous désirez que Lichen œuvre pour vous ce jour, cela coutera trois fois notre tarif horaire multiplié par le nombre de personnes qui passera du temps sur le compte.

Lichen est précise.

C’est une journée étrange que ce mercredi

Lichen n’est plus avec Pierre-Alexandre ou l’inverse, nous ne savons plus.

C’est notre deuxième gros départ après celui d’Amélie il y a trois ans. En huit années, nous vivons ce mercredi un nouveau départ.

Nous ne serons jamais une grosse agence où le licenciement est inscrit dans l’ADN du développement des affaires. Nous préférons vivre simplement avec des gens que nous aimons. Cela est notre éthique et nous y tenons.

Pierre-Alexandre est rentré il y a trois ans chez Lichen pour aider Amélie dans le production infographique qui demandait beaucoup de temps. Nous avons passé un contrat moral entre Pierre-Alexandre et Lichen. Tu n’as jamais ouvert photoshop, cela n’est pas grave nous allons te le montrer. Il a appris très vite et nous avons expérimenté avec lui.

Pierre-Alexandre est parti mardi soir et ce mercredi matin nous nous sentons seuls.