465 rue St-Jean 514 499 8555 Alain Pilon aménagement Anselm Kiefer application avion bornes interactives bureau 403 bureau de Lichen campagne de publicité clients communication culturelle conception graphique échec Éducation étalagiste exposition faire un contenu pour le livre électronique Grand Duc en ligne HTML5 imprimé Intermezzo internet interprétation Les agences de pub ne sont pas raisonnables libraires librairie Gallimard Lichen fabrique ses images livres électroniques logo Madragoa magasin maison d'édition maquette marchandising marketing numérique mini-livre mise en marché modèle modèle économique montagne Montréal ville de design motion design mumérique musée notre métier numérique numérisation outils de production packaging parce que photographie présentation production graphique produit projet artistique projet pour JL Baril publicité rapport annuel Robert ne veut pas lire scénographie se prendre en main télé-stop télévision tournage transport vacances ville de Montréal vitrine web
  Basecamp
C’est la fin d’un site

Dans notre univers où tout doit aller vite, nous aimons prendre notre temps. Nous avons développé pour JL Baril un site. Ce fut il y a deux ans, une époque lointaine pour certains. Ce site parallèle au site traditionnel de JL Baril permettait d’ouvrir une fenêtre sur l’univers de la robinetterie. Nous avions l’intention de développer un contenu moins mercantile en oubliant les notions du branding. Un simple blogue qui ne mentionnerait pas uniquement les bons coups de la marque. Nous étions persuadés que cela pouvait fonctionner et cela l’a été.

Aujourd’hui, nous tuons ce site. Ce que signifie que plus rien n’existe. Vous débranchez et vous disparaissez.

Les archives seront très minces lorsque des sociologues tenteront d’analyser notre époque. Un pan complet de notre société sera oublié faute d’avoir su conserver quelques pages numériques.

IMG_4376
un autre bébé est né, le catalogue de JL Baril

Un bébé c’est neuf mois, chez Lichen, c’est deux de plus. Nous aimons que cela prenne un certain temps. C’est agréable. On a plus de plaisir.

Sans forceps, une sortie naturelle de plus de 700 pages d’un catalogue de robinets.

Nous aimons travailler avec des produits industriels. La culture, celle que l’on tente de nous vendre, nous emmerde. Nous avons toujours trouvé plus de plaisir à collaborer avec des personnes qui proviennent de l’univers manufacturier qu’avec les employés de la culture. La confiance est plus grande. Les égos ne sont pas la base de la relation.

JL Baril est notre partenaire. Nous collaborons avec eux depuis plus de six ans et nous espérons que cela se poursuive pour toujours.

Ce catalogue repose sur le concept de l’objet jeté dans l’eau. Nous avons joué avec mille litres durant deux mois durant lesquels toutes nos salles de bain ont alimenté le contenu photographique.

Les collections sont toutes présentées dans l’eau. Les objets rejaillissent de l’eau dans une ambiance très sobre, très neutre. Cela produit un résultat plus proche d’une nature morte que d’un catalogue de robinetterie.

Notre travail a consisté à développer une grille graphique qui permet de présenter 100% des informations pertinentes pour les consommateurs mais surtout les vendeurs en magasin. Chaque référence est annotée, décortiquée, mesurée etc…, tout est là dans quelques pouces carrés de papier.

Nous avons conçu ce document comme la bible des fétichistes des robinets.

IMG_4378IMG_4381IMG_4382IMG_4384IMG_4390IMG_4387IMG_4391IMG_4403IMG_4400

02
Le design c’est de la merde

Ok, le titre est accrocheur. On pourrait même penser que nous faisons de nous une grande gueule de la communication que l’on voit partout.

Cette semaine lors d’une séance photographique chez JL Baril pour leur nouveau catalogue, nous avons eu l’idée de photographier les anciens modèles. Pourquoi ? Cela ne vous regarde pas !

Regardez ces photos. Ils sont vivants, drôles, audacieux, colorés, grotesques, … mais ils ont du style. Les années 80 semblent vingt plus tard, une époque audacieuse où l’on pouvait avoir mauvais goût. Il semble que la globalisation des années 2000 ont uniformisé toutes les aspérités potentielles. Tout est pareil, identique, comme un ipod, beau, cute, blanc, écolo, bien pensant, aseptisé, pédagogique, neutre, inodore, sympathique.

La faute à qui ou à quoi ?

La vitesse ultra-sonique de propagation des modes ? À la peur ? Au manque de risque ? Au corps professoral universitaire ? À vous les consommateurs ? À nous, les concepteurs ?

Un peu de tout cela et beaucoup d’une compréhension du design comme agent de bon goût. Qu’est-ce que le bon goût ? Le beige, les lignes droites, les grilles graphiques parfaitement alignées ?

En 2009, en nous basant sur ce que nous avons vu chez JL Baril, et nous détestons la nostalgie, Lichen souhaite pour les prochaines années que le moule qui formate nos produits quotidiens et nos idées se brise.

Juste pour le plaisir.

IMG_7227IMG_7225IMG_7224IMG_7222IMG_7220IMG_7219IMG_7218IMG_7217IMG_7216IMG_7215

o
Projet eau

Nous prenons des objets du quotidien qui serviront dans le nouveau catalogue de JL Baril.

projet.jpg
Nouveau projet photographique

Nous repartons en production pour notre client qui fabrique des robinets.

Cela est tellement beau.