Alain Pilon aménagement application Arduino avenir Axessimo International BAnQ bixi bornes interactives bureau de Lichen carte de Noël communication communication culturelle conception 3d crocs design documentaire eau échec epub Fondation froid graphisme HTML5 imprimé Intermezzo Montréal Jalo La Magnétothèque le bureau libraires Lichen livre électronique livres MACm Madragoa manga maquette marketing numérique mini-livre modèle économique montage Montréal est une ville snob Montréal ville de design neige notre façon de faire numérique portfolio Lichen prédictions 2010 présentation production graphique projet Lichen Qr rapport annuel format livre électronique recherche réflexion robert veut lire site Internet street maketing télé-stop tourisme Tout le monde en parle Twitter typo unicité Universal Music UX vendredi vente vidéo-clip voyage
  Basecamp
Le cerveau a, aussi, besoin d’amour

Ce printemps, nous avons proposé cette idée au Douglas. Cet été nous la tournions, cet automne cela est sur vos écrans.

Nous sommes très heureux

IMG_4425
Notre bébé, un nouveau site

Lichen est parfois très incisif dans la critique de ce qui se fait en matière de communication. Nous sommes souvent très déçus par la paresse globale que l’on décèle dans les projets. Les idées ne sont pas mauvaises mais rien n’est poussé. Il y a une nonchalance générale.

Nous tombons souvent dans ce travers. C’est presque trop facile comme métier.

Lorsque nous avons remporté le mandat de refonte du site de l’Institut Douglas, nous nous sommes présentés avec des Lego pour expliquer notre idée. Exploitez au maximum l’informatique pour proposer un site qui sans aucune demande création de compte, vous offre un contenu adapté à votre navigation passée dans le site. Parce que nous ne lisons pas tous la même chose, parce que nous avons des centres d’intérêt très différent et parce que cela est frustrant que les sites Internet ne proposent pas un contenu pondéré. Parce que cela est pertinent de créer un outil qui permette de rejoindre tous les publics sans jamais travailler sur une moyenne pour accommoder tout le monde, donc personne.

La semaine dernière, nous nous sommes perdus dans un article passionnant sur les aspects juridiques de la maladie mentale. Nous avons découvert le site. Nous avons oublié que nous étions derrière.

Chaque contenu est placé dans une arborescence flottante et ainsi, selon votre navigation vous pouvez y arriver de plusieurs façons possibles. Avec un système de pondération, les contenus se retrouvent dans des catégories qui peuvent varier mais, surtout, les contenus sont libellés pour se retrouver par différents centres d’intérêts.

Notre travail a consisté à travailler une interface graphique qui soit à la hauteur des prétentions du site. Tous les outils qui permettent de rendre la navigation plus pratique ont été appliqués, changement des typos, des couleurs, partage de l’information, impression du site dans une mise en page papier, cotation des contenus, zones privées, moteur de recherche ultra précis, nuages de mots clés, liens internes et externes en corrélation avec le contenu, version mobile, information classée de A à Z, etc…, un vrai beau site que nous aimons.

Nous aimons les risques. Le Douglas fut extraordinaire. Nous avons eu du plaisir et nous avons appris des choses.

Le site est encore en version beta. D’autres surprises arrivent.

IMG_4435IMG_4426IMG_4433IMG_4432IMG_4429IMG_4457IMG_4455IMG_4443IMG_4452IMG_4442

Les blogues du Douglas

Lichen a conçu le site du Douglas. Nous en sommes fiers, très fier même. La phase 2 du site est prévue pour les prochaines semaines.

Nous avons collaboré à la refonte des blogues du Douglas. L’aventure numérique entre le Douglas et Lichen se poursuit.

02
Déconstruire

Le nouveau site du Douglas arrive.

Nous avons proposé de casser le site actuel, de vous démontrer tout ce qui ne fonctionne pas afin de mieux apprécier le nouveau.

Pourquoi ?
Parce que l’humain déteste le changement. Tout simplement.

visitez le www.douglas.qc.ca et cherchez les messages.

IMG_3372IMG_3367IMG_3366IMG_3364

IMG_207512
Pourquoi les sites Internet devraient arrêter d’être cons

Dans notre proposition pour la refonte du site de l’Institut Douglas, nous avons proposé une approche où le contenu était le maître du site et que la notion de branding disparaissait au profit de l’information.

L’idée est simple.

Si vous naviguez dans un site et que vous recherchez plus des informations sur un sujet, pourquoi le site ne vous proposerait pas en premier ces informations sans jamais occulter les autres données ? Cela est trop simple. Le web est encore aujourd’hui une affaire de communicateurs et de programmeurs. Cela donne un résultat rigolo mais un peu stupide. Nous ne recherchons pas tous la même chose lorsque nous allons sur le site du NY Times et pourtant on vous propose une hiérarchisation de l’information qui date d’une autre époque.

Le site de l’Institut Douglas vous reconnaîtra sans que vous ayez besoin de créer un compte. Le système de pondération analysera votre comportement dans le site, temps de navigation, nature des pages, provenance, etc… afin de proposer une présentation du contenu qui vous sera unique.

Si vous lisez beaucoup de pages du nouveau site qui traitent du vieillissement, la page index du site vous proposera en priorité tous les articles que vous n’avez pas lus qui traitent ce sujet.

En revanche, la magie du système consiste à ne pas créer un canal spécialisé en ne proposant qu’une thématique au détriment de toute la richesse du site. Chaque contenu différent sera pondéré pour venir enrichir le contenu de votre sujet de prédilection afin de créer un site généraliste orienté en fonction de votre navigation passée. Chaque clic est analysé pour vous faire remonter une information pertinente qui aurait pu avoir été publiée il y a quelques années. Cette pondération remet tout le contenu au même niveau pour que l’ensemble profite de l’intelligence du contenu.

Cela arrive. Nous montons un dossier sur ce travail de pondération.

IMG_2087IMG_2097IMG_2109IMG_2091