Anselm Kiefer autour de nous boutique campagne de publicité CCQ ce que nous aimons ce que nous détestons clients communication interne concept création crocs dépliant design graphique Fondation Grand Duc en ligne graphisme internet JL Baril La Capitale du Mont-Royal le bureau le style de Lichen Les agences de pub ne sont pas raisonnables les communications à Montréal librairie Gallimard Lichen fabrique ses images Lichen-boutique livres de poche mobilité modèle modèle économique montagne Montréal Montréal ville de design Musée d'art contemporain musique notre métier Nous nouveau produit nouvelles de Lichen OMS outils de production Parcs de Montréal photographie prédictions 2010 production productions numérq projet photographique projet pour JL Baril publicité robinets sexe Sidim stratégie street maketing Tokyo tourisme Tout le monde en parle TV5 un client doit nous mériter unicité USA vacances vendredi vidéo-clip vie chez Lichen Vik Muniz vitrine web web mobile Zoé
  Basecamp
Ce que nous faisons en ce moment ?

Lichen reste une petite agence. Nous aimons les petites idées, nous aimons les petites cellules, nous sommes des personnes avec un grande ambition que développons à une petite vitesse.

Depuis presque 10 ans, nous ne faisons qu’à notre tête. Nous choisissons nos clients et ces derniers nous adoptent. Nous ne sommes pas très riche. Nous sommes ultra heureux. La nuance est capitale.

Lichen n’a jamais étudié. Lichen déteste l’école. Lichen est un truc sans nom qui passe à travers le temps avec une idée. Le bonheur de faire ce métier. Par accident. Nous sommes des usurpateurs. Ce jouissif sentiment de ne pas être à sa place tout en ayant un certain succès.

Lichen, c’est un portfolio cohérent. Lichen offre toujours des idées novatrices très simples. Lichen est le regard extérieur du client sur une situation sans aucun compromis. L’auto-censure est bannie. Le client est informé de l’évolution de notre réflexion au sujet de son dossier. Nous nous remettons toujours en cause. Pour une scénographie, nous n’étions pas satisfaits du résultat final. Il manquait cette petite folie qui fait que le gens vont adorer ou pas une visite muséale. Nous en avons souvent parlé au client qui nous a laissé le temps de décanter le processus.

Et au retour de la plage, tout était en place. Nous avons eu l’étincelle. Rien de bien extraordinaire. Une petite idée toute simple qui deviendra la marque de cette exposition.

Lichen fabrique des petites choses de la sorte en ce moment.

Un vidéo pour un groupe de pop de France
Une série de capsultes sur la finance
Deux expositions muséales
Le design d’intérieur d’une maison patrimoniale
Un site Internet
Des bornes interactives
Un voyage au Japon
La refonte du site d’une association créée par Jimmy Carter
Le nouveau site de Robert ne veut pas lire
et le lancement d’une publicité que nous avons tournée au mois d’avril pour le lancement d’un site Internet.

Nous travaillons.

Les bureaux de Lichen | partie 1

Voici le premier des bureaux de Lichen.
Face à une triple fenêtre sur la Rue Notre-Dame, les gens déambulent devant ce bureau. Pour préserver les documents importants, son propriétaire a décidé de le recouvrir de différents papiers, magazines, DVD, téléphones, iPod et autres cochonneries modernes. Un bureau qui a le vécu des quatre dernières semaines et ensuite, la poubelle vient récupérer le tout pour recommencer.

Un cycle de bordel.