514 499 8555 agent immobilier Alain Pilon aménagement animation autour de nous avenir bixi CCQ ce que nous détestons ce que nous pensons chimio boy communication culturelle communication interne conception graphique dépliant designer Dufort et Lavigne eau gants graphisme idéation Interdit aux femmes de moins de 35 ans Intermezzo Montréal iPad iTWYF Jalo kindle KLM le bureau Les agences de pub ne sont pas raisonnables les communications à Montréal libraires Lichen Lichen-boutique littérature électronique Madragoa Maison Smith marketing marketing viral mettre le feu mini-livre modèle économique Montréal est une ville snob Musée d'art contemporain neige notre métier Nous numérique ONU photographie productions numérq réflexion Robert ne veut pas lire Sidim site Internet sites Internet stand toujours en retard Tout le monde en parle Twitter Umberto Eco unicité UX végétation vendredi vidéo ville de Montréal voyage web
  Basecamp
Bixi

Nous avions l’idée de le proposer mais cela existe déjà ailleurs. Nous sommes un peu déçus.

En revanche, pourquoi Bixi n’a pas utilisé ce système qui semble plus performant, novateur et surtout qui empêche le vandalisme. Faire monter les vélos dans un arbre synthétique où ils sont protégés des intempéries de toutes sortes. Exploiter la protection extérieure pour y mettre des panneaux solaires et des lumières Oled pour indiquer le nombre de vélos disponibles et le nombre d’ancrages vides.

Faire un arbre de 7 mètres qui devient un support luminaire, un phare urbain, un repère unique pour les citoyens.

bixitree2.jpg

Malgré que cela existe, nous vous le proposons dans ce document car Bixi veut se vendre à New York où le pied carré coûte cher.

Monsieur le maire ?

bixitree3.jpg