Alain Pilon Amis de la montagne animation application Arduino art avenir bonne exposition bornes interactives carte de Noël communication graphique concept culture design documentaire Douglas Duncan Ross étalagiste faire un contenu pour le livre électronique Folio vous lirez plus froid graphisme Montréal Harry Potter HTML5 juste pour le plaisir kindle lecture lego Les Allusifs libraires Lichen Lichen-boutique littérature littérature électronique livres logo maison d'édition marchandising marketing numérique métier mettre le feu Montréal mumérique notre façon de faire numérisation ONU packaging Paris photographie portfolio Lichen présence amérindienne présentation produits programme publicitaire revoir les expositions robinet robinetier.com se prendre en main sémantique site web stand télé-stop Tokyo unicité Universal Music urbain USA vendre des livres vidéo vie chez Lichen vitrine web 2.0 Zoé
  Basecamp
Notre ville, il faut bouger

Lichen aime Montréal.

Montréal se perd tranquillement dans sa suffisance.

Nous voulons que la ville bouge. Que les projets se fassent, que la ville retrouve ce qu’elle a été il n’y a pas si longtemps. Une grande métropole économique et culturelle.

Ce que nous ressentons aujourd’hui sur Montréal est triste. La ville est devenue une administration manichéenne qui ne prendra aucune décision sans respecter une quantité de règlements abscons. L’initiative individuelle semble annihilée dans un processus soviétique.

Montréal se la pète. Elle se croit magnifiquement créative, Montréal est comme une fille banale qui se croit belle. C’est pathétique et dangereux.

Montréal, tu devrais arrêter de te comparer et ne jamais observer celui qui te regarde afin de tracer ton propre chemin. Tu pourrais être unique et pour cela, tu devrais oublier les modèles afin de créer le tien. Et surtout, Montréal, arrête de parler. Bouge.

Laisser un commentaire