agent immobilier application art audace blogue boutique ce que nous pensons communication concept conception de produit culture décoration design intérieur documentaire Duncan Ross échec epub gants Grafika graphisme ibook idéation idées Institut Douglas iTWYF Jalo kindle KLM Last FM le style de Lichen lecture livre livres de poche marketing direct marketing viral métier mini-livre mise en marché mode de vie Monocle Nations Unies neige notre façon de faire numérique numérisation outils de production prédictions 2010 présence amérindienne programme projet projet Lichen projet pour JL Baril publicité intrusive recherche réflexion robinet se prendre en main site Internet stand Tokyo travailler chez Lichen typo Umberto Eco unicité Universal Music urbanisme vacances vendre des livres vidéo vitrine web Zoé
  Basecamp
Notre ville, il faut bouger

Lichen aime Montréal.

Montréal se perd tranquillement dans sa suffisance.

Nous voulons que la ville bouge. Que les projets se fassent, que la ville retrouve ce qu’elle a été il n’y a pas si longtemps. Une grande métropole économique et culturelle.

Ce que nous ressentons aujourd’hui sur Montréal est triste. La ville est devenue une administration manichéenne qui ne prendra aucune décision sans respecter une quantité de règlements abscons. L’initiative individuelle semble annihilée dans un processus soviétique.

Montréal se la pète. Elle se croit magnifiquement créative, Montréal est comme une fille banale qui se croit belle. C’est pathétique et dangereux.

Montréal, tu devrais arrêter de te comparer et ne jamais observer celui qui te regarde afin de tracer ton propre chemin. Tu pourrais être unique et pour cela, tu devrais oublier les modèles afin de créer le tien. Et surtout, Montréal, arrête de parler. Bouge.

Laisser un commentaire