animation avenir blogue bureau de Lichen ce que nous détestons ce que nous pensons chimio boy clip codes QR communication communication culturelle communication graphique concept publicitaire conception design d'intérieur designer échec Éducation exposition faire un contenu pour le livre électronique Fondation ibook idéation idées Interdit aux femmes de moins de 35 ans Karine KLM lecture Les Allusifs Les Amis de la Montagne les consultants librairie Gallimard livres Magic pop hotel maison d'édition manga marchandising mettre le feu modèle modèle économique mort d'un site mumérique nextbop Nous nouvelles de Lichen numérisation OMS parler des livres présentation production imprimée projet artistique projet pour JL Baril publicité intrusive Qr Robert ne veut pas lire robinet scénographie sexe site Internet société stand Tokyo toujours en retard travail trouvé cela dans la rue unicité urbanisme UX vacances vendre des livres vidéo-clip voyage
  Basecamp
Notre ville, il faut bouger

Lichen aime Montréal.

Montréal se perd tranquillement dans sa suffisance.

Nous voulons que la ville bouge. Que les projets se fassent, que la ville retrouve ce qu’elle a été il n’y a pas si longtemps. Une grande métropole économique et culturelle.

Ce que nous ressentons aujourd’hui sur Montréal est triste. La ville est devenue une administration manichéenne qui ne prendra aucune décision sans respecter une quantité de règlements abscons. L’initiative individuelle semble annihilée dans un processus soviétique.

Montréal se la pète. Elle se croit magnifiquement créative, Montréal est comme une fille banale qui se croit belle. C’est pathétique et dangereux.

Montréal, tu devrais arrêter de te comparer et ne jamais observer celui qui te regarde afin de tracer ton propre chemin. Tu pourrais être unique et pour cela, tu devrais oublier les modèles afin de créer le tien. Et surtout, Montréal, arrête de parler. Bouge.

Laisser un commentaire