aménagement art audace avenir BAnQ bureau 403 client communication interne création design d'intérieur gants Grafika graphisme graphisme Montréal Harry Potter juste pour le plaisir Karine lapin Le Mont Royal lego librairie Gallimard Lichen Lichen-boutique livres de poche Madragoa magasin marchandising mode mort d'un site motion design musée neige nextbop notre façon de faire numérique outils de production Parcs de Montréal photographie production graphique productions numérq produits projet de lichen publicité intrusive Qr rapport annuel rapport annuel format livre électronique recherche robinetier.com robinets site web toujours en retard tournage Tout le monde en parle travail travailler chez Lichen Twitter UNESCO UX végétation vendre des livres vendredi vitrine web web 2.0 web mobile Yves Thériault Zoé
  Basecamp
Notre ville, il faut bouger

Lichen aime Montréal.

Montréal se perd tranquillement dans sa suffisance.

Nous voulons que la ville bouge. Que les projets se fassent, que la ville retrouve ce qu’elle a été il n’y a pas si longtemps. Une grande métropole économique et culturelle.

Ce que nous ressentons aujourd’hui sur Montréal est triste. La ville est devenue une administration manichéenne qui ne prendra aucune décision sans respecter une quantité de règlements abscons. L’initiative individuelle semble annihilée dans un processus soviétique.

Montréal se la pète. Elle se croit magnifiquement créative, Montréal est comme une fille banale qui se croit belle. C’est pathétique et dangereux.

Montréal, tu devrais arrêter de te comparer et ne jamais observer celui qui te regarde afin de tracer ton propre chemin. Tu pourrais être unique et pour cela, tu devrais oublier les modèles afin de créer le tien. Et surtout, Montréal, arrête de parler. Bouge.

Laisser un commentaire