514 499 8555 animation campagne de publicité ce que nous détestons ce que nous pensons communication culturelle communication graphique concept contenu crocs décoration design design intérieur Douglas eau Éducation faucet-maker Folio Folio vous lirez plus Grafika Grand Duc en ligne graphisme Harry Potter ibook Intermezzo Montréal iTWYF JL Baril lapin le bureau Les agences de pub ne sont pas raisonnables Lichen fabrique ses images Lichen-boutique littérature électronique livre de recettes livre électronique livre numérique livres MACm maquette marchandising marketing numérique marketing viral mini-livre modèle Monocle Montréal est une ville snob notre métier Nous nouveau compte Paris production production imprimée production numérique produit promotion publicité intrusive rapport annuel format livre électronique recherche Robert ne veut pas lire robinet robinetier.com scénographie sémantique Sidim sites Internet travail Twitter Umberto Eco un client doit nous mériter urbain urbanisme USA UX végétation web 2.0
  Basecamp
Érections provinciales

Érections provinciales, l’indice érotique des élections provinciales.

Aujourd’hui, l’indice érotique du discours politique est dur à 6%, semi-croquant à 48% et mou à 46%.

Demain il sera différent, comme il l’était hier. Le monde bouge.

Lichen écoute la conversation Internet autour de la chose politique pour créer un indice qui qualifie le tout selon trois critères : mou, semi-croquant ou dur. Lichen revisite la manière traditionnelle de prendre le pouls de la période électorale avec un indice érotique.

Pour obtenir ces données et suivre l’évolution de l’indice, Lichen a développé avec l’aide de mathématiciens chevronnés, un algorithme sémantique. Ce dernier écoute et analyse les messages politiques relayés sur les médias sociaux et dans les articles de journaux. Les différentes messages sont ensuite synthétisés en un indice quotidien en fonction de leur valeur érotique  : mou, semi-croquant ou dur.
La plateforme qui conserve un historique des indices passés n’est d’aucune utilité pour mesurer les intentions de vote. « Nous avons voulu trouver un moyen d’aborder les élections de façon moins sérieuse, affirme Laurent Rabatel, le fondateur de l’agence. Nous avions un bon outil à notre disposition, nous en avons profité pour nous amuser avec. Nous aimerions que la pudibonderie actuelle disparaisse. »
L’agence a également mis en ligne un manifeste en référence au caractère érotique de l’indice. Le texte dénonce le manque d’intérêt d’un discours politique prévisible, obsolète et redondant.

Plus de suivre l’évolution de l’indice érotique des élections, surveillez le site Internet des Érections provinciales.

2 réponses à “Érections provinciales”
01. louise champeau
Publié le 2014-03-20 02:56:19

C ‘est très drôle. Il faudrait bien qu’il y ait un tel indice, ici en France, nous sommes en campagne pour les municipales et le premier tour est dimanche, un peu d’humour ferait le plus grand bien

02. Un indice érotique pour les «érections» provinciales | Élections 2014
Publié le 2014-03-18 13:26:57

[…] se passe ici, là et […]

Laisser un commentaire