agence de pub Anselm Kiefer branding bureau de Lichen campagne de publicité CCQ ce que nous aimons ce que nous détestons chimio boy communication interne concept publicitaire design design graphique échec Folio Folio vous lirez plus Fondation Grand Duc en ligne graphisme idées Interdit aux femmes de moins de 35 ans Intermezzo Montréal interprétation invitation iPad iphone Karine KLM les communications à Montréal les consultants libraires livre électronique livres MACm Madragoa marchandising marketing numérique mettre le feu mini-livre mode de vie modèle économique Monocle musée musique Nations Unies nextbop notre façon de faire Nous nouveau compte outils de production Parcs de Montréal Paris présentation productions numérq Qr radio de Lichen Robert ne veut pas lire robinetier.com robinets se prendre en main Sidim stand télévision tournage travail unicité vidéo-clip vitrine web mobile
  Basecamp
Érections provinciales

Érections provinciales, l’indice érotique des élections provinciales.

Aujourd’hui, l’indice érotique du discours politique est dur à 6%, semi-croquant à 48% et mou à 46%.

Demain il sera différent, comme il l’était hier. Le monde bouge.

Lichen écoute la conversation Internet autour de la chose politique pour créer un indice qui qualifie le tout selon trois critères : mou, semi-croquant ou dur. Lichen revisite la manière traditionnelle de prendre le pouls de la période électorale avec un indice érotique.

Pour obtenir ces données et suivre l’évolution de l’indice, Lichen a développé avec l’aide de mathématiciens chevronnés, un algorithme sémantique. Ce dernier écoute et analyse les messages politiques relayés sur les médias sociaux et dans les articles de journaux. Les différentes messages sont ensuite synthétisés en un indice quotidien en fonction de leur valeur érotique  : mou, semi-croquant ou dur.
La plateforme qui conserve un historique des indices passés n’est d’aucune utilité pour mesurer les intentions de vote. « Nous avons voulu trouver un moyen d’aborder les élections de façon moins sérieuse, affirme Laurent Rabatel, le fondateur de l’agence. Nous avions un bon outil à notre disposition, nous en avons profité pour nous amuser avec. Nous aimerions que la pudibonderie actuelle disparaisse. »
L’agence a également mis en ligne un manifeste en référence au caractère érotique de l’indice. Le texte dénonce le manque d’intérêt d’un discours politique prévisible, obsolète et redondant.

Plus de suivre l’évolution de l’indice érotique des élections, surveillez le site Internet des Érections provinciales.

2 réponses à “Érections provinciales”
01. louise champeau
Publié le 2014-03-20 02:56:19

C ‘est très drôle. Il faudrait bien qu’il y ait un tel indice, ici en France, nous sommes en campagne pour les municipales et le premier tour est dimanche, un peu d’humour ferait le plus grand bien

02. Un indice érotique pour les «érections» provinciales | Élections 2014
Publié le 2014-03-18 13:26:57

[…] se passe ici, là et […]

Laisser un commentaire